Après la marche réprimée : Ngobila promet aux médecins de rencontrer le président et le premier ministre pour transmettre leurs doléances

Après leur marche interrompue par la police, le syndicat national des médecins (SYNAMED) et le syndicat libre des médecins (SYLIMD) ont échangé, mercredi 21 septembre, avec le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, dans la salle polyvalente de la paroisse notre dame de Fatima, dans la commune de la Gombe.

Conscient de l’avortement de la récente marche des médecins à cause de la non-autorisation de l’hôtel de ville, le premier citoyen kinois a appelé ces médecins au calme, en attendant l’aboutissement de leurs requêtes auprès de l’État.

Par ailleurs, le numéro Un de la ville a annoncé, aux syndicats, que le ministère national de la santé est déjà en train d’entrevoir leurs revendications, et qu’ils s’attendent à des solutions idoines.

En un ton objectif, le patron de l’hôtel de ville de Kinshasa s’est porté garant de transmettre au Chef de l’État les requêtes du SYNAMED et du SYLIMDE, dès son retour au pays.

Aussi, l’autorité urbaine a annoncé rencontrer le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde dans les prochains jours, afin de lui faire part des requêtes des médecins.

Au finish, le gouverneur Gentiny Ngobila a révélé que 2.500 médecins nouvelles unités seront mécanisés très prochainement.

Il sied de noter que, ces syndicalistes réclament l’amélioration des conditions socio-professionnelles des médecins; telles que la prime, le transport, la mécanisation et machins…

EBEN EZER Mizonza

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :