Carnage à Djugu : António Guterres condamne fermement le meurtre des civils

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné fermement les attaques menées par le groupe armé de la Coopérative pour le Développement du Congo (CODECO), le 8 mai, dans le territoire de Djugu, dans la province de l’Ituri.

« Le Secrétaire général exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a dit son porte-parole.

Antonio Guterres a invité les autorités congolaises à enquêter sur ces incidents et à traduire les responsables en justice avant d’exhorter également les autorités à assurer à la MONUSCO un accès immédiat, libre et sans entrave aux zones d’attaques afin de faciliter les efforts de protection des civils.

En outre, il a lancé l’appel à tous les groupes armés à cesser leurs attaques « impitoyables » contre les civils, à participer sans condition au processus politique, y compris aux initiatives régionales, et à déposer leurs armes dans le cadre du Programme de désarmement, démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation.

Par ailleurs, le chef de l’ONU a réaffirmé que les Nations Unies, par l’intermédiaire de son représentant spécial en RDC, continueront à soutenir le gouvernement et le peuple congolais dans leurs efforts pour instaurer la paix et la stabilité.

Selon les FARDC, cette attaque a été perpétrée par deux groupes armés qui se disputent le contrôle d’une mine artisanale d’or . Le bilan qui reste tout de même à confirmer est d’au moins 38 civils, dont des femmes et des enfants.

Mont CARMEL

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d bloggers like this: