Conflit Rwando-congolais: A l’initiative de Macron, Tshisekedi et Kagame s’engage à mettre fin à la guerre de l’Est

Le président Français Emmanuel Macron a échangé avec le président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi et celui du Rwanda, Paul Kagame, mercredi 21 septembre, à New-York aux États-Unis d’Amérique.

La situation sécuritaire préoccupante de l’Est de la République Démocratique du Congo était au centre de cet échange entre ces trois chefs d’États.

Cependant, dans un communiqué conjoint, Félix Tshisekedi et Paul Kagame, sous la médiation du président Macron, ont résolu d’agir de concert pour obtenir le plus vite le retrait du M23 de toutes les localités occupées et le retour des déplacés de guerre de ces localités à leurs domiciles, avec l’appui des Nations Unies et de leurs partenaires de l’Union Africaine, de la Communauté de l’Afrique de l’Est et de la Conférence sur la Région des Grands Lacs (CIRGL).

Les trois Chefs d’État ont également résolu à apporter une réponse régionale et coordonnée à la menace portée par les groupes armés terroristes dans la région.

Par ailleurs, Ils ont aussi convenu d’intensifier durablement leur coopération pour lutter contre l’impunité et mettre un terme à l’action des groupes armés dans la région des Grands Lacs, dont les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Ces efforts s’inscriront dans le cadre des initiatives régionales de paix existantes, notamment le processus de Nairobi.

Pour rappel, lors de son allocution au haut de la tribune de Nations-Unies, le Chef de l’État congolais a indexé sans trembler le Rwanda comme principal soutien des rebelles pour déstabiliser la paix à l’Est de la RDC.

Jephte Matondo

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :