Guerre dans l’Est : “occupation de Bunagana” au cœur de l’échange de C.Mboso avec les présidents des assemblées nationales de l’Afrique

Le président de l’assemblée nationale Christophe Mboso a présidé ce mercredi 22 juin, par visioconférence un colloque qui a regroupé tous les présidents des Assemblées nationales de l’Afrique australe sur la situation de l’occupation de Bunagana, situé dans le territoire de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo

C’est dans un contexte beaucoup plus particulier sur les affrontements au Nord-Kivu des rebelles du M23 et leurs alliés (Rwandais et Ougandais) que les présidents des Assemblées nationales de l’Afrique australe ont échangé afin de trouver une solution salvatrice pour la population de ce coin.

Christophe Mboso N’kodia président de l’assemblée nationale de la RDC a clairement expliqué et retracé à ses pairs une brève histoire sur la situation “Depuis plus de deux décennies, mon pays fait face à des agressions répétées du Rwanda. Et cela, au mépris de la politique de bon voisinage et de rapprochement mené par Kinshasa, depuis l’avènement de Monsieur Félix Tshisekedi président de la République démocratique du Congo, l’agression actuelle de la RDC par le Rwanda sous label du M23 est couronnée par l’occupation illégale de Bunagana avec la complicité et l’implication de l’Ouganda”, a-t-il expliqué.

Mosiviwe Mapisa-Nqakula, président de l’assemblée nationale de l’Afrique du Sud pense quant à lui “qu’il est maintenant important de réactiver la brigade d’intervention créée en 2013 par les chefs d’État et de gouvernements et que le conseil de sécurité doit tout faire pour que la RDC puisse avoir l’appui qu’il faut car le président de l’assemblée nationale de la RDC a retracé clairement la situation. Nous sommes bien informés et vos décisions seront relayées. Pendant 9 ans j’ai été ministre de la défense de la RSA, je connais ce qui se passe et j’ai l’expérience”, a-t-il intervenu.

Rappelons que les chefs d’État réunis au 3e conclave de l’EAC sur la situation sécuritaire en RDC ont ordonné un cessez-le-feu immédiat ainsi que le retrait des positions récemment prises par le M23 et alliés à Bunagana.

DJECY-DAVID BOPE

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d bloggers like this: