“La Prestation de serment des juges dabord”, Minembwe après

En ce mercredi 21 octobre, les députés nationaux devaient recevoir le ministre d’État, ministre de la Décentralisation Azarias Ruberwa pour éclairer leur religion sur les questions lui posées au sujet de Minembwe.

Le rendez-vous était acté et l’opinion publique attendait voir clair dans cette affaire qui semble, de l’avis de certains observateurs, menacer l’intégrité du pays. Donc, il y a enjeu et intérêt pour que la lumière soit établie.

Mais ce rendez-vous combien important est reporté. Pour cause : la réquisition de la salle des Congrès du Palais du peuple par la présidence de la République pour organiser la cérémonie controversée de la prestation de serment de 3 nouveaux juges nommés à la Cour constitutionnelle.

A cet état des choses, il est clair que la présidence de la République a donné la primeur et l’importance à sa cérémonie plutôt qu’à la question qui mobilise toute l’opinion, quelles que soient ses divergences et obédience politique, et touche l’amour propre des Congolais jaloux de leur patrimoine commun.

Sous cet angle, les observateurs se demandent si l’intérêt général et de la nation s’inscrit encore dans l’action politique de la haute institution du pays. Pour l’heure, les Congolais doivent prendre leur mal en patience et attendre que le président de la République finisse de fêter “la prestation de serment de ses juges”.

FK

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d bloggers like this: