Sport-Limogeage de Cuper: Le mal est profond

Le préavis de limogeage du sélectionneur principal de l’équipe nationale de la République Démocratique du Congo, Hector Raul Cuper fait jaser.

En effet, quelques heures seulement après l’annonce de cette décision prise par le ministre des Sports et Loisirs, Serge Nkonde, les anciennes gloires du football congolais ont réagi. Il s’agit notamment du Christopher Oualembo, Herita Ilunga et Cédric Bakambu.

Pour l’ancien international congolais qui a évolué à Espanyol Barcelone, Saint-Étienne, FC Toulouse, West Ham United , Doncaster Rovers, Rennes, Carquefou et US Creteil, Hérita N’Kongolo Ilunga, limoger l’entraîneur n’est pas la solution. A l’en croire, le cas Cuper est l’arbre qui cache la forêt.

« Dans le football, le coach est le premier fusible à sauter. Mais là désolé, C’est l’arbre qui cache la forêt », a-t-il fustigé .

L’homme aux 32 sélections avec l’équipe nationale estime qu’Il y a d’autres responsables et pas des moindres qui devraient subir le même sort ou avoir la dignité de s’en aller d’eux mêmes pour l’intérêt national.

De son côté, Cédric Bakambu estime que l’actuel sélectionneur principal n’est que bouc émissaire. L’attaquant marseillais dénonce tout un système qui serait à la base du dysfonctionnement au sein de l’équipe nationale.

« Ca me fait mal de voir l’état de notre football. Notre pays mérite mieux. Rien ne sert de blâmer un tel, d’attribuer nos échecs à un bouc émissaire ici et là. C’est tout un système, toute une organisation que nous devons revoir. Nous pouvons changer les choses et redorer le blason de notre football. Encore faut-il vouloir le faire », a regretté Bakagoal.

Dans cette même lignée, l’ancien sélectionneur adjoint des Léopards, Christopher Oualembo a quant à lui exprimé son ras-le-bol. Pour lui, l’avenir du football congolais ne mérite pas ce que l’on vit actuellement.

« Trop c’est trop ! Que ceux qui ne peuvent pas passent la manette. Chantier est encore vaste à tous les niveaux mais ceux qui ne se fatiguent pas sont là. L’avenir du football congolais ne mérite pas ce que l’on vit actuellement », a déploré Chris Oualembo.

Dans une correspondance, le ministre des Sports et Loisirs, Serge Nkonde reproche à l’actuel sélectionneur principal de la RDC « des manquements à ses devoirs d’entraineur notamment la non-amélioration des performances de l’Equipe Nationale tels que stipulés à l’art 3, point V: « Etablir des tactiques, des méthodes d’entrainements et de jeu pour le bénéfice et l’amélioration des performances des équipes nationales ».

Cependant, plusieurs analystes du ballon rond déplorent une mainmise et l’ingérence des politiciens au sein de l’équipe nationale. Cette hypothèse avait notamment été soulevée par Cédric Bakambu dans un audio fuité après l’élimination des Léopards de la RDC aux barrages de la coupe du Monde Qatar 2022 face aux lions de l’Atlas du Maroc.

« Le ministère des sports congolais demande la tête du sélectionneur Hector Cuper, mais ça ne changera pas le souci global.. D’ailleurs, le ministre, il faudrait lui dire d’arrêter de manger une partie du salaire du sélectionneur. Ca commence par lui les soucis en équipe nationale », a argué Romain Molina, journaliste d’investigations.

Mont CARMEL

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d bloggers like this: